Investir dans l’immobilier avec une SCPI

En décidant d’investir son capital dans l’immobilier, deux problèmes majeurs apparaissent :

  • il faut choisir un bien précis, et par conséquent, on perd la chance de diversifier les risques ;
  • le ticket d’entrée est élevé, et donc cet investissement est souvent ponctuel.

S’ajoutent à cela tous les risques/inconvénients liés à la gestion du bien, mais qui peuvent être palliés par la mise en location via une agence.

La Société Civile de Placements Immobiliers (SCPI) est un outil d’investissement collectif dans l’immobilier, souvent proposé par les banques. La SCPI regroupe des investissements individuels, et gère le portefeuille immobilier mis en commun (achat et mise en location). Du coup, le risques sont diversifiés (la société a les moyens d’investir sur des marchés variés), et le ticket d’entrée est plus modéré : vous achetez des parts dans la société.

D’un point de vue pratique, les revenus locatifs sont redistribués aux investisseurs (souvent trimestriellement), et rentrent dans la catégorie des revenus fonciers. Ils se gèrent exactement de la même manière que pour un investissement locatif individuel. Ce type de placement permet même de bénéficier des réductions et déductions d’impôts des principaux dispositifs de défiscalisation immobilière (Scellier, Borloo, etc.).

Restent les inconvénients (il y en a toujours).

  • Les frais de gestion. Il sont élevés (à l’entrée et pendant le placement), et permettent de rémunérer l’activité de la société gérant le fonds. C’est un point à regarder de près dans ce que l’on pourra vous proposer.
  • La visibilité du portefeuille et sa valeur. Ce n’est plus la même échelle : le fonds investit dans un grand nombre de biens, et vous n’avez pas forcément les moyens d’évaluer la valeur du fonds à un moment donné. En fin d’investissement, la cession des parts est équivalente à une plus-value (ou moins-value) immobilière. Il faut savoir d’avance comment cette valeur de liquidation et de revente sera déterminée.

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un comentaire, or trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

XHTML : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>